Perfect Dark sur N64 : le test de Nintendo forever
Le test de Perfect Dark sur N64

Editeur : Nintendo Développeur : Rareware Genre : First Person Shooter
Nombre de joueurs : 1 à 4 Sortie : le 30 juin 2000 en Europe

Trois ans après le fantastique GoldenEye, le talentueux studio anglais Rareware a de nouveau surpris tous les possesseurs de Nintendo 64, en leur offrant ce qui est indéniablement l'un des meilleurs FPS (First Person Shooter) qui soit jamais sorti sur console...

Perfect Dark : Test du jeu Nintendo 64

Perfect Dark peut se targuer d'avoir un scénario plutôt correct, ce qui n'est pas le cas de tous les FPS... Ici, il s'agit d'un complot organisé par les dirigeants de la dataDyne Corporation, qui va amener Joanna Dark, talentueuse espionne de 23 ans travaillant pour l'institut Carrington, à successivement sauver une intelligence artificielle des griffes de la Datadyne, à aller libérer son chef (Daniel Carrington) pris en otage dans sa propre villa, infestée de snipers, et bien d'autres missions qui se révèleront rapidement extra-ordinaires, puisqu'elles mettront en scène deux races d'extraterrestres, l'une belliqueuse et l'autre pacifique, mais je n'en dis pas plus.
Il n'y a rien à reprocher à ce scénario, car s'il n'est pas d'une fantastique originalité, il entraîne néanmoins notre héroïne dans des missions incroyablement prenantes, au travers de niveaux qu'on peut se refaire en long et en large un nombre assez impressionnant de fois. Car oui, Perfect Dark passe outre de cet horrible défaut dans un jeu qu'est la lassitude ; ici, on peut finir les niveaux en se la jouant assassin de l'ombre, c'est-à-dire en prônant la balle unique en pleine tête, ou bien en tentant le Rambo invincible, évitant les balles aussi bien qu'il les distribue... ou en jouant normalement, c'est également possible ^^.

Perfect Dark : Test du jeu Nintendo 64

17 missions, c'est ce dont est composé le mode Solo de Perfect Dark, plus 4 missions bonus que vous pourrez débloquer en finissant les missions en différents modes de difficulté (Agent, Agent Spécial ou bien Agent Perfect, et autant vous dire que finir les missions dans ce dernier niveau de difficulté n'a rien d'une promenade de santé...). Sachant que, comme je l'ai dit plus haut, on refait ces missions de différentes manières sans trop se lasser, la durée de vie serait correcte dans un jeu normal. Mais Perfect Dark ne s'arrête pas là, oh non. La durée de vie de ce jeu est son plus grand atout, que l'on joue seul ou à plusieurs. Mais n'entrons pas tout de suite dans les détails du multijoueur.
Sachez en effet que le jeu propose un mode Coopération permettant de refaire les missions finies en solo à deux ! Soit avec un autre joueur humain, dans quel cas vous traversez le niveau à deux, l'écran de jeu étant alors divisé en deux; ou bien, pour ceux qui n'ont pas souvent la possibilité de jouer à plusieurs, le jeu peut mettre à votre disposition un bot, joueur géré par l'ordinateur, qui agira indépendamment de vous (en vous suivant quand même, la plupart du temps), et auquel vous pourrez, en deux ou trois coups de manette, assigner une attitude particulière à adopter : vous pouvez lui dire d'agir agressivement, ou bien de vous suivre, ou de vous protéger... énorme !
Dans le même genre, plus original même, mais moins amusant et ne pouvant se jouer qu'à deux (pas possible d'y jouer seul) : le mode Contre-Opération, qui reprend lui aussi les missions du mode Solo et met l'un des deux joueurs dans la peau de Joanna Dark, normal donc, mais l'autre dirigera un ennemi du niveau ! Il aura donc les inconvénients de ce statut, c'est-à-dire moins de vie que celui incarnant Joanna, mais s'il est tué par le "gentil", ce ne sera pas Game Over pour lui puisqu'il dirigera automatiquement un autre ennemi, et ainsi de suite ! L'idée était très bonne mais dans les faits, on ne s'attarde pas vraiment sur le mode... Le joueur dirigeant l'héroïne étant avantagé par rapport à l'autre, en terme de résistance physique.

Perfect Dark : Test du jeu Nintendo 64

Plaisir de jeu et maniabilité parfaite sont les mots d'ordre du mode Solo. Comme je vous le disais précédemment, il y a donc le plaisir de pouvoir jouer de différentes manières (sans parvenir au niveau de Deus Ex non plus...) - la meilleure selon moi restant celle du tueur silencieux ;-) -, mais également, de voir la réaction des ennemis. Il y a ainsi ce que j'appellerai le "coup ultime", qui consiste à désarmer son adversaire (car oui, c'est possible...) puis de pointer une arme sur lui. Et là il y a deux possibilités : soit il tente le tout pour le tout et sort (en prenant son temps... -__- ) sa seconde arme, un pistolet, pour tenter de se défendre, ou bien - et il n'y a rien de plus jouissif à mes yeux dans un FPS - il se rend, levant les bras en l'air ! Il est alors à votre merci : vous pouvez le laisser là, humilié, ou bien... ou bien, profiter de votre supériorité et lui décocher une balle là où il vous plaira. Vous pouvez ne pas le tuer et vous amuser à le torturer : une balle dans chaque main (après 2 balles, même dans des parties non-vitales, c'est souvent la mort, donc bien profiter avant de tuer... question de pratique :D ), et il est amusant de voir qu'il décidera peut-être de se défendre, voyant qu'il n'a aucune chance de rester en vie avec un sadique comme vous, ou bien de rester soumis... et là, quoi de plus tentant qu'une bonne balle dans la tête ou dans les parties génitales pour mettre un terme à sa vie, je vous le demande ! :D
En ce qui concerne la manibiabilité, comme je le disais, elle est tout simplement parfaite... On vise sans problème, il y a plusieurs façons de changer d'arme, on peut se baisser facilement (bien que ça ne soit que rarement utile), et le bouton B peut servir à recharger votre arme si vous appuyez rapidemment dessus, ou bien... à changer la fonction de votre arme si vous pressez B deux secondes ! En effet, presque chacune des armes de Perfect Dark possède une seconde fonction ! Ça peut aller du coup de crosse pour le pistolet, au fusil d'assaut transformé en mine de proximité, en passant par le tir chargé pour l'arme extraterrestre ou l'activation d'un système de détection des pièges pour le fusil d'assaut high-tech... Et, pour revenir sur ça, la première fonction des poings est... eh bien, est de frapper, et la seconde, désarmer ! Et on peut faire pas mal de choses avec cette dernière !
à propos d'armes, le jeu en comporte une trentaine disposant chacune d'une seconde fonction ( ! ), sans compter les versions modifiées de quelques-unes de celles-ci : le pistolet de base existe en trois versions, une normale, une avec silencieux et une avec une lunette de visée... Pareil pour le Magnum, mais ne nous attardons pas sur le sujet. Pour résumer, Perfect Dark possède une énorme panoplie d'armes et de gadgets (caméra volante, scanner, outil de camouflage d'origine extra-terrestre, et bien d'autres...), futuristes pour la quasi-totalité, mais très crédibles dans beaucoup de cas, et toujours intéressants.
Il existe encore d'autres armes, issues de GoldenEye, mais nous en reparlerons très vite... ;-)

Perfect Dark : Test du jeu Nintendo 64

...et même maintenant ! En effet, ces armes font parties des très nombreuses options déblocables dans Perfect Dark. Vous connaissiez les quelques Cheats de GoldenEye, eh bien leur nombre est ridicule par rapport à ce que propose Perfect Dark. Au-delà des "simples" niveaux bonus à débloquer en finissant le jeu, il y a également de nombreux Cheats (mode grosses têtes, invincibilité, invsibilité,...), des personnages pour le mode Coopération (Velvet Dark, Elvis l'extraterrestre,...), des armes "classiques" issues de GoldenEye (le AK-47 -renommé KF7 Special-, très utile pour se faire les niveaux en "terrorist-attitude", le DD44 Dostovei -renommé CC13 pour on ne sait quelle raison- , parfait pour jouer le tueur abattant ses ennemis d'une seule balle, et 6 autres armes), et plusieurs autres bonus encore.
Ce qui nous donne un challenge énorme, et un gros leitmovit. Et ajoutez à cela le mode multijoueur...

Perfect Dark : Test du jeu Nintendo 64

...qui est probablement l'un des mieux conçus et intéressants qu'on ait vu à ce jour sur un FPS non-jouable online. En effet, le challenge est énorme. Tout d'abord, en parlant de ça, il existe le mode Challenge, qui comporte 30 missions multijoueurs, généralement basées sur un ou deux objectifs ou conditions spéciales (difficulté de l'ennemi, mode de jeu, temps imparti, et/ou armes disponibles). évidemment, la difficulté est progressive, et autant dire que le challenge n°30 ne se finit pas du premier coup, vu la difficulté des bots que vous devez affronter...
En parlant de bots (joueurs gérés par la console, je le rappelle), c'est l'un des grands points forts de Perfect Dark : on peut en mettre jusqu'à 8 ! Et sachant que tous les modes multijoueurs sont jouables à 4 joueurs humains... eh bien on peut se retrouver à 12 sur le même niveau ! Malheureusement, on sent dans ce cas la 64 pousser à fond ses capacités graphiques... sans parvenir à maintenir tout ça sans ralentissements... On en parlera plus tard.
Donc autre que les Challenges, vous avez également à votre disposition l'ultime "Simulateur de combat". Ce mode est tout simplement monstrueusement réussi. Il m'a personnellement maintenu... je n'ai plus le chiffre en tête, mais j'ai passé plusieurs journées dessus, quelque chose comme 4 jours (oui, c'est-à-dire, environ 4x24 heures mises bout à bout !). Ajoutez cela aux 2 journées (je parle toujours mis bout à bout, donc plus de 48 heures de jeu !) que j'ai du passer sur le mode Solo, et vous comprendrez pourquoi je disais que sa durée de vie fait la force de Perfect Dark...
Donc sans entrer trop dans les détails (car il y aurait énormément de choses à dire dessus), sachez que ce "Simulateur de combat" vous propose de configurer entièrement vos parties, du choix du niveau aux conditions de jeu (limite de temps, de morts,...), en passant par la sélection des 6 armes présentes dans le niveau, et le choix des "simulants" (les bots, jusqu'à 8, petit rappel), et même le choix de leur tête et de leur corps si vous avez le courage de prendre le temps pour ça ! Vous pouvez également créer des équipes (jusqu'à 6 équipes, je crois), et autant vous dire que les parties avec deux équipes, d'environ 4 membres chacun, sont passionnantes, d'autant que vous pouvez, comme en mode Coopération, donner des ordres à vos coéquipiers gérés par la console (attaquer tel joueur, maintenir la position sur l'endroit où vous vous trouvez, vous protéger, vous suivre). Et que vous soyez seul où que vous jouiez à plusieurs, croyez-moi, le plaisir de jeu est immense ! Il aurait même plutôt tendance à l'être plus si vous jouez seul, puisque l'écran est plus grand.. ;-) et surtout parce que ça rame moins ! :-/

Perfect Dark : Test du jeu Nintendo 64

Parlons-en, des ralentissements. En fait, il est inutile d'acheter Perfect Dark sans l'Expansion Pak de la Nintendo 64 (vendu séparément, environ 200 francs à l'époque de la 64 ; il était offert pour l'achat du jeu Donkey Kong 64), car sans lui, en plus d'être laid, le jeu ne propose pas la moitié des modes de jeu. Avec, tous les modes sont jouables, et sans ralentissement pour la plupart. Sauf en mode Coopération, où il vaut mieux enlever le mode haute-résolution (High-Res dans le menu des options) pour ne pas souffrir de ralentissements, et même chose en multijoueur si vous mettez 8 bots avec plus de 2 joueurs humains. C'est tout, mais il faut quand même faire attention parce que les ralentissements dont je parle peuvent clairement nuire à la jouabilité du jeu !
En fait, le problème vient surtout du fait que si vous jouez aujourd'hui à Perfect Dark, vous serez confronté au douloureux problème du vieillissement de ce jeu : autrefois parfaitement maniable, il paraît aujourd'hui lent et saccadé, même avec l'Expansion Pak... Je m'avance peut-être, il est possible que je sois le seul à avoir cette impression, mais quand je laisse ma GameCube ou mon PC de côté pour jouer à Perfect Dark, j'ai franchement du mal... Bref.
Mis à part ça, c'était à l'époque assez bon côté graphismes, avec des effets spéciaux et lumineux appréciables (notez la possibilité de détruire les lampes, appréciable :-) ). Cependant, N64 oblige, les persos étaient assez anguleux, notamment la race extraterrestre des Skedars, pleine de pics, très laide si on regarde un de ces monstres de près... On appréciera notamment les énormes quantités de sang qui peuvent se déverser sur le sol et sur les murs des niveaux du jeu, qui ont valu un petit logo "18" ( = interdit aux moins de 18 ans) à la boîte du jeu... :D
L'ambiance sonore, quant à elle, est très bonne, avec des bruitages d'armes irréprochables, et des voix ! En effet, les "cinématiques" du jeu (réalisées avec le moteur du jeu, N64 oblige, encore une fois) contiennent des dialogues plutôt sympa. Les musiques, elles aussi, collent parfaitement aux environnements de jeu au travers desquels évolue Joanna au fil des missions.

Perfect Dark : Test du jeu Nintendo 64

Que dire encore... s'il fallait faire l'éloge de Perfect Dark, je pourrais continuer encore longtemps ! Mais trève d'éloges gratuites, contentons-nous du nécessaire : ce jeu est l'un des meilleurs de la Nintendo 64, l'un des meilleurs jeux jamais sortis, tout simplement en fait. Sans pour autant révolutionner le FPS, il constitue une énorme évolution par rapport à son prédécesseur, GoldenEye, qui paraît bien obsolète en comparaison, surtout avec son mode multijoueur dénué de bots (bien que nombreux soient les joueurs qui soutiennent que GoldenEye serait meilleur que Perfect Dark...). C'est tout simplement un jeu unique, passionnant, prenant, sur lequel vous passerez de très nombreuses heures, seul comme à plusieurs. Le meilleur FPS de la 64, en tous cas.

Perfect Dark : Test du jeu Nintendo 64

En bref...
Graphismes
Plutôt réussis dans l'ensemble. A noter, une bonne dose d'hémoglobine, on apprécie :D
7 / 10
Jouabilité
Intuitive, la maniabilité demande peu de temps de prise en main, mais on peut devenir vraiment bon en jouant beaucoup (pour prôner le tir tête unique avec la visée manuelle, etc.)
10 / 10
Durée de vie
Un challenge énorme, composé d'un mode solo passionnant et d'un multijoueur interminable...! Et vive les bots ! :-)
8 / 10
Bande son
Rien à reprocher en particulier... De très bons bruitages. Mais les musiques ne sont pas non plus transcendantes.
8 / 10
Scénario
Plutôt pas mal pour un FPS. En fait il n'a rien de particulier, mais il amène le joueur dans des niveaux très variés, donc un bon point.
8 / 10
Note générale
Ne prenez pas ce 10 comme une preuve (pourtant souvent flagrante) d'amateurisme total, mais comprenez bien que ce jeu est tout simplement parfait au niveau du plaisir de jeu, comme l'indique son nom. De petits défauts n'empêchent pas un pareil jeu d'être "Perfect", tout simplement parce qu'il est passionnant, vraiment prenant, et qu'il dispose d'une durée de vie jamais vue sur un FPS console (même TimeSplitters 2 ne le dépasse pas sur ce point).
8 / 10

Test réalisé par Ziell

Des remarques ? mailez-moi, ou faites un tour sur le forum.

Retour à la test zone de la Nintendo 64

Valid HTML 4.01!   Valid CSS!